Lee me demande des conseils pour que ses sportifs garde leur condition physique, Pauline demande comment garder son tissu musculaire.


Bien sur il s’agit ici tout d abord de garder une condition physique malgré le télétravail pour certain et la suspension de nombreuses activités physiques avec des dates de réouverture des salle de sport et gymnases encore très hypothétiques.

Pas toujours évident donc de trouver le courage de faire du sport tout seul dans son salon. Vous pouvez retrouver les conseils pour booster sa motivation dans l’article dédié et heureusement certains coachs sportifs proposent des sessions en ligne ou des training en plein air en individuel ou en petits groupes. Merci Lee 😉


Les micronutriments indispensables


Pour garder son niveau d’énergie, certains micronutriments sont nécessaires et malheureusement souvent en déficit, particulièrement chez les sportifs.

  • Le Fer : Un déficit, même sans anémie, peut être cause de fatigue physique. Il est impliqué dans le transport de l’oxygène, or une diminution des ces apports d’oxygène aux tissus musculaires entraine un affaiblissement de nos capacités à l’effort.
    Fatigue, pâleur, règles abondantes, essoufflement à l’effort, vertiges, accélération du rythme cardiaque… peuvent être des signes de déficit. N’hésitez pas à demander un dosage biologique de votre ferritine à votre médecin.
  • Le magnésium est un véritable fournisseur d’énergie. Il est impliqué dans la transformation des sucres et des graisses utilisables par nos cellules musculaires.
    Vous êtes facilement irritable, vous ressentez des fourmillements aux extrémités, vous êtes fatigué ou faites des crampes ? Il semblerait qu’il serait opportun de songer à faire une cure de magnésium.
  • Le coenzyme Q10 assure la production d’énergie. C’est le véritable allié du sportif, qu’il soit professionnel ou occasionnel. En déficit, il peut entrainer des douleurs musculaires, une récupération plus lente. Il se trouve dans la viande et le poisson.
    Plus l’activité est intense plus les besoins sont accrus. Il peut s’avérer utile de s’aider d’un complexe riche en coenzyme Q10 dans certaines situations en complément de son alimentation.
  • Les protéines font partie des matières premières indispensables pour constituer nos muscles. Aussi, il est important d’en consommer quotidiennement. Protéines animales ou végétales : varions les plaisirs !


Les plantes utiles :


Certaines sont utiles pour notre récupération, il s’agit des plantes adaptogènes, c’est-à-dire qui aident l’organisme à répondre aux agressions, déséquilibres ou sollicitations importantes du corps. Elles favorisent donc le retour à l’équilibre après une session de sport.

L’Organisation mondiale de la santé reconnaît, par exemple, la racine d’éleuthérocoque comme « un tonique capable d’augmenter les capacités mentales et physiques lors de fatigue et au cours des convalescences ».

La phytothérapie recèle de nombreuses autres pépites pouvant avoir une utilité dans la pratique sportive. Certaines plantes ont un impact dans le métabolisme de la testostérone impliquée dans la synthèse du tissus musculaires, d’autres améliorent la cicatrisation du muscles ou encore les performances sportives.

Les plantes utiles: Rodhiole, Ginseng, Tribulus

Je vous souhaite à tous une bonne reprise sportive.


Pendant cette période de confinement, habitudes de vies et rythmes sont souvent malmenés.
Entre télétravail, incertitudes, ennuie… le corps doit prendre de nouveaux repères. La naturopathie peut être une aide précieuse : je vous propose une “FAQ confinement”, en répondant à vos questions.



Si vous avez des questions qui vous tiennent à cœur,
il est encore temps de m’en faire part par MP sur Facebook, ou Insta.